Planche gonflable ou planche dure, que choisir?

Planche gonflable ou planche dure, que choisir?

_FD64032

Une planche gonflable… Pfff… Il n’y a pas si longtemps ça nous aurait tous fait rigoler ! Sauf qu’aujourd’hui, c’est du sérieux, que le concept se développe de plus en plus et qu’il n’est vraiment pas dénué d’intérêt. Alors, pour se lancer en Stan Up Paddle cet été, gonflable ou dure, la planche ?

Vous vous intéressez au Stand Up Paddle ? Bienvenue dans le sport de glisse nautique au meilleur rapport accessibilité / plaisir. Pour vous lancer cet été en balade ou pour vos premiers surfs de petites vagues, c’est une planche entre 10 et 11 voir 12 pieds qu’il faut cibler. Grâce au développement de la technologie des planches gonflables, cela vaut désormais vraiment le coup de se poser la question, car il faut l’avouer, ce n’est pas toujours évident de stocker et de transporter une planche de 3 mètres de long. Nous avons donc mis dos à dos les deux concepts selon les critères les plus importants à prendre en compte pour se garantir un maximum de plaisir et fuir les galères.

Encombrement : avantage Gonflable

En terme de stockage et de transport, le concept de planche gonflable apporte un plus considérable. A la place d’une planche de 3m de long qui nécessite un garage, des galeries sur la voiture et vous dissuade de prendre les transports en communs, le gonflable se range dans un placard, le coffre d’une Smart et se trimballe sur votre dos en vélo. Vous pouvez même le transporter incognito en avion, train ou bus.

Performances : avantage Dur (quoique…)

Les planches en dur proposent globalement un potentiel de performance plus pointu puisqu’elles ne subissent pas de déformation et sont donc globalement plus efficaces en ligne droite comme en prise de carre. De plus, les possibilités de design sur les planches dures en terme d’outline mais surtout de rocker et de forme de rails sont infiniment plus importantes, ce qui fait que l’offre « dure » est beaucoup plus spécialisée. Cela dit, pour une utilisation découverte loisir, la différence entre une planche dure et un gonflable épais et bien gonflé est négligeable. Plus le gabarit du rideur est lourd, plus les déformations seront importantes sur les gonflables et, à l’inverse, les légers en subiront moins les inconvénients. Sur le plat l’expérience montre que même en course des gonflables spécialisées peuvent tenir la cadence. En surf, seules quelques rares exceptions se montrent aussi à l’aise que les dures.

Solidité : Avantage Gonflable

Si la crevaison peut s’avérer très problématique dans certains cas, les planches gonflables sont globalement très robustes et peuvent être cognées de toutes parts sans se casser et passer par la case réparateur. L’avantage est important pour la pratique en eaux vives ou sur les spots avec des rochers, du moment qu’ils ne sont pas trop agressifs. c’est également bien pratique pour laisser les enfants jouer avec.  Les kits de réparation fournis avec les gonflables permettent en outre de réparer facilement soit même alors qu’une réparation sur de l’Epoxy se révèle plus technique, plus longue et plus onéreuse.

Mise en œuvre : Avantage dur

A l’arrivée sur le spot, la planche classique est prête à l’utilisation quand la gonflable demande encore un peu de patience pour être mise sous pression. Cela ne prend pas longtemps, cinq minutes tout au plus, mais il est vrai que cela représente un petit effort physique qu’il faut d’abord être capable de produire. Pour les femmes et les enfants, le gonflage à la pression recommandée est très compliqué à obtenir, sauf à avoir un compresseur.

Côté ludique : Avantage Gonflable

Ce point est clairement discutable en fonction de ce que l’on prend en compte. Pour une utilisation loisir / jouet de plage, le gonflable nous semble un peu plus ludique grâce aux poignées et filets qui y sont parfois apposés, mais aussi par la souplesse des contacts involontaires avec la planche. Ceux ci sont moins traumatisants en cas de chocs, qui plus est dans les petites vagues et pour les enfants.

Tarifs : égalité

Au niveau du prix d’achat neuf, le ticket d’entrée à planche de niveau de gamme équivalent est à peu de chose près équivaent avec un léger avantage pour les gonflables qui s’amplifie d’autant plus que l’on se dirige vers les modèles races dont les prix en dur grimpent rapidement. Cependant, le marché de l’occasion est inexistant en gonflable pour le moment quand il est important sur du SUP dur polyvalent.

Verdict

Au final, le concept gonflable est vraiment bluffant et mérite d’être pris au sérieux. Le tout est de savoir, chacun pour soi et compte tenu des éléments cités, quel critère est le plus important à privilégier. Le choix ne sera sans doute pas le même selon que l’on habite en appartement ou que l’on dispose d’un garage les pieds dans l’eau. Ce qui est certain c’est que dès que l’on subit des problèmes de transport et de stockage, le gonflable devient une évidence notamment pour une utilisation basique avec les enfants, balade tranquille, voir première glisse dans les très petites vagues. Pour les descentes de rivières avec des rapides et des rochers, le gonflable s’impose également. Dans les autres cas, et surtout pour ceux qui recherchent les meilleures performances, orientez vous vers une planche classique. Vous aurez aussi plus de choix pour l’adapter à votre gabarit ou une pratique bien précise (surf, cruising, race).

 

www.surfcamppipa.com

Anúncios

Uma consideração sobre “Planche gonflable ou planche dure, que choisir?”

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s